Serrer la main à son patient?

Y a t-il un quelque chose de pervers, dans le fait que le psychanalyste ne serre pas la main à son patient?

Pour cette question, comme pour bien d’autres, la première invitation est celle d’en parler - justement -à son psychanalyste. Vous êtes étonnée, interloquée, fâchée… Pourquoi avant tout ne pas lui poser la question et lui dire ce qui vous vient à l’esprit à ce propos ?

Mais rassurez-vous, je ne veux pas, à mon tour, ici, vous refuser une main et vous renvoyer la question.

lire plus

Qu’est-ce que la conscience pour la psychanalyse ?

La conscience, c'est en premier lieu la conscience de soi. Celle qu'a le sujet de lui-même. C'est un paramètre identitaire, comme toujours fictionnel, car construit essentiellement par le langage.

lire plus

Le psychanalyste croit-il aux fantômes?

Freud a dit quelque part qu'il ne pensait pas que la plupart des psychanalyses aillent si loin qu'elles amènent les analys(ants)és à modifier leurs croyances ou leur incroyance religieuse.

lire plus